Rapprochement Nokia-Microsoft : une union à un milliard de dollars ?

1 milliard de dollars, c’est la somme qu’aurait promis Microsoft à Nokia pour que le leader mondial de la téléphonie ne cède pas aux appels d’Android.

Rapprochement Nokia-Microsoft : une union à un milliard de dollars ?

L’accord Nokia-Microsoft est un aveu d’impuissance

Les dernières années, les annonces de Nokia me plongeaient de plus en plus dans la dépression : versions ratées de Symbian, fusion sous le signe de la défaite de Moblin et Maemo, fermeture du service musical Comes with music, etc. Dans un marché désormais dominé par les applications, on était face à un géant aveugle et engourdi qui ne savait plus où aller.

Il n’y a que la vérité qui blesse
Au moins, avec le partenariat Nokia-Microsoft les choses sont claires. Même si la vérité qui en découle est un peu dure à avaler. Pour Nokia, cet accord est un aveu d’impuissance. Le constructeur n’a pas réussi à développer une plateforme applicative convaincante. Plutôt que de perdre encore plus de temps, il décide donc de s’associer à un partenaire.